5 anti-esclavagistes AMÉRICAINS ET CARIBÉENS

L’histoire officielle a voulu conserver les hommes politiques anti-colonialistes en niant le rôle crucial qu’ont eu certains esclaves, hommes et femmes lambdas de la Caraïbe et l’Amérique. Dans cet article, nous mettrons en lumière 5 héros et héroïnes peu connus de ces zones géographiques. Accrochez vos ceintures pour le voyage à travers le temps et découvrons ensemble leur combat.

HARRIET TUBMAN

Horatio Seymour Squyer, 1848 – 18 Dec 1905 – National Portrait Gallery

Araminta Ross plus connue sous le pseudo de Harriet TUBMAN, seule femme de notre liste, a su aujourd’hui se faire une place dans l’histoire des États-Unis avec beaucoup de difficultés. Avant de devenir cette anti-esclavagiste, il faut savoir qu’elle était elle-même une ancienne esclave dans une plantation du Maryland. En 1849, elle réussit à se libérer et par la suite, aida 300 de ces confrères. Elle participa à la guerre de Sécession (1861-1865) au côté de l’Union.

Des associations militent pour qu’elles soient sur les billets de banque de 20 dollars et un film fut réalisé pour lui rendre hommage en 2019.

François MACKANDAL

François MACKANDAL, esclave bossal né au Congo est considéré comme le nègre marron le plus célèbre de la République Dominicaine. Il permit la libération de nombreux esclaves. Il meurt exécuté en 1758 et est devenu au cours des années un mythe. Nous avons très peu d’informations sur cet anti-esclavagiste à ce jour.

Cuffy

1763 Monument on Square of the Revolution in Georgetown, Guyana, designed by Guyanese artist Philip Moore

Cuffy fut un nègre marron qui mena une guerre contre les néerlandais pour libérer les siens en Guyana. Il s’autoproclama gouverneur de la ville de Berbice. Peu de temps après, il se suicida en raison d’une défaite contre Akara, un autre nègre marron de l’île. Akara menait une guerre contre les Blancs tandis que Cuffy voulait l’union. Cuffy perdit la bataille contre Akara puis se suicida.

Une statue a été construite à Georgetown, la capitale, pour lui rendre hommage.

Dutty BOUKMAN

   Dutty BOUKMAN, prêtre vaudou et esclave né en Jamaïque, fut l’un des hommes connus pour avoir soulevés les esclaves contre les colons français. Le 14 août 1791, après une cérémonie vaudou appelé Bwa Kayiman, il lance la révolution haïtienne. Le 23 août, date du début de la révolte anti-esclavagiste, est  aujourd’hui  considéré par l’UNESCO  comme la Journée Internationale du souvenir de la traite négrière et e son abolition.

ZUMBI DO PALMARES

Elza Fiúza/ABr — Agência Brasil 2006

Et enfin, le dernier de la liste est Zumbi dos Palmares, le nègre marron le plus célèbre du Brésil. Il est considéré comme le héros par la communauté afro-brésilienne. 

Palmares était une communauté de marrons au XVIIème siècle. Il ouvre les lieux à cet endroit en 1655. Chef de la lutte contre les portugais, il défendit le quilombo dos Palmares. Il meurt le 20 novembre 1695 exécuté par les portugais. 

Pour se remémorer Zumbi dos Palmares, la date de sa mort est célébrée et représente le jour de la conscience noire au Brésil.

Marie Boniface

Directrice de KARAÏB’SPEAKING

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s